Happy GOVDAY | Philippe RIBIERE
HAPPY GOVDAY : Le 2er Sommet international de la Gouvernance à Lyon - Le 28 Novembre 2017 Siège de la Région Auvergne-Rhône-Alpes à Lyon
Happygovday, sommet, gouvernance, Lyon, Région Auvergne-Rhône-Alpes,
2726
page-template-default,page,page-id-2726,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,vss_responsive_adv,footer_responsive_adv,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.1,vc_responsive

Philippe RIBIERE

 

Handi-grimpeur (FR)


 

Philippe Ribière est né en Martinique en mars 1977 avec une malformation congénitale. Abandonné par ses parents à la naissance il passe les 4 premières années de sa vie dans un orphelinat, rythmées par les opérations chirurgicales pour lui permettre d’avoir un peu de mobilité fonctionnelle de ses mains et de ses pieds. Il est adopté par une famille en France à l’âge de 4 ans.

En 1994, il découvre l’escalade et des nouvelles perceptions grisantes. Une passion est née.

Il n’aura alors de cesse de tout mettre en oeuvre pour développer « l’handi escalade ». Il milite pour la création d’une catégorie paralympique d’escalade, fonde l’association «handi-grimpe » et organise un tour d’Europe avec la volonté de mettre cette discipline sur le devant de la scène mais également pour aborder le thème de l’accessibilité des personnes handicapées dans les pays européens.

En 2012,  le long-métrage « Wild One » du réalisateur slovène Jure Breceljlik, retrace l’histoire de sa vie et est diffusé dans de nombreux pays.

En 2013, il arrête la compétition mais reste aux yeux de tous l’ambassadeur de l’ «handi-escalade ».

Aujourd’hui, Philippe Ribière grimpe chaque jour pour le plaisir et ses projets foisonnent. Il met au profit des entreprises son témoignage sur fond de challenge et de résilience pour aider ceux qui n’osent pas franchir le pas et dépasser leurs limites. Il les accompagne, par ailleurs, dans leur politique de sensibilisation au handicap.

 

Tu gouvernes, elle gouverne et nous gouvernons. Nous sommes les propres gouverneurs pour un avenir meilleur. Si je peux mettre ma petite pierre à ce nouvel édifice, je me regarderais paisiblement face à mon miroir